ESCRIBE; DESPUÉS LO PIENSAS

Kosmaro

miércoles, 28 de noviembre de 2012

Incapable de nostalgie
J' envie le calme des vieillards
La petite mort dans leurs regards,
Leur air en deçà de la vie.
 
Incapable de m'imposer 
J' envie  la soif des conquérants
La simplicité des enfants,
La façon qu'ils  ont de pleurer.

Mon corps tendu jusqu' au délire
Attend comme un embrasement
Un devenir, un claquement;
La nuit je m' exerce à mourir.

(M. H.)

Comenta algo
Publicar un comentario